AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

You're A. Leolhia Zimmerman in Ridgefield !

☞ Potins : 69


Dans la vie, il y a nous. Puis nos amis.
☞ Statut: En couple avec Nolan
☞ Ma bête noire: Nathaniel, mon ex


MessageSujet: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   Ven 6 Mai - 22:30

Zimmerman ϟ Azélia Leolhia ϟ
25 ans ϟ 26/07/85 ϟ
Paris ϟ Americaine et Allemande ϟ
En couple ϟ My hometown ϟ
Rachel Bilson ϟ

ET SI J'ETAIS UN HOMME, JE SERAIS CAPITAINE...

COMMENT ETAIS-TU AU LYCEE ? :
Mettre checked après le value="on" pour cocher la case que vous désiriez.
l'intello. le geek. le populaire. l'invisible. le banal.
EN QUOI CROIS-TU ? :
la bible. la boisson. la drogue. le travail. la famille. l'amitié.
SI TU DEVAIS MOURIR MAINTENANT, COMMENT LE PREFERERAIS-TU ? :
par strangulation. par noyade. par asphyxie. par overdose. par arme blanche. par agression.
QUEL EST TON ANIMAL FETICHE ? :
le chat. le chien. le rat. l'oiseau. la tarentule. le serpent.


Je me présente, je m'appelle Cléo. Je voudrais réussir ici, être aimé. Bon soyons sérieux cinq minutes. J'ai 16 printemps, et j'ai suivi la route de PRD pour venir jusqu'ici. D'ailleurs je trouve qu'il est sublime. Avant de partir, je tiens à rajouter que je suis interne, donc absente la semaine


Dernière édition par A. Leolhia Zimmerman le Sam 7 Mai - 10:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're A. Leolhia Zimmerman in Ridgefield !

☞ Potins : 69


Dans la vie, il y a nous. Puis nos amis.
☞ Statut: En couple avec Nolan
☞ Ma bête noire: Nathaniel, mon ex


MessageSujet: Re: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   Ven 6 Mai - 22:31

D'UNE ELEGANCE RARE ET PLUS FORTE QUE L'EBENE...

Quand une américaine rencontre un allemand à Paris, ils ont cru à une coïncidence faite pour les mettre ensemble. En effet, tout les deux des étrangers qui venaient la bas pour les études. C’est pourquoi, ils se sont très vite rapproché, au moins ils savaient tout les deux ce que ça faisait de débarquer dans un pays étranger, où ce n’est pas leur langue maternelle et de se sentir un peu exclus par rapport aux autres. D’ailleurs, ils ont cru que c’était un vrai coup de foudre, c’est pourquoi ils se sont très vite mit ensemble et il n’y a pas eu longtemps avant qu’ils ne se fiancent. Leur famille respectif n’étaient pas vraiment trop pour ces fiançailles, mais Monsieur Zimmerman et la futur mariée ne leur l’ont pas laissé le choix puisqu’ils se sont marié en secret, puisqu’ils savaient que leur famille ferraient tout pour les dissuadé. Dans leur vie, dès le début, c’est devenu très rapide. Le fait qu’ils se soient mit ensemble très vite, qu’ils se soient fiancé, et ce qu’il devait arriver arriva, en effet, la nouvelle madame Zimmerman est tombé enceinte très vite et tout les deux ont donc arrêter leur études pour avoir un vrai job et pour pouvoir gagner de l’argent pour leur famille. C’est donc le vingt six juillet mille neuf cent quatre vingt cinq qu’est née la belle Azélia Leolhia Zimmerman, dans la ville connu qu’est Paris.

Ces parents s’aimaient, on pourrait croire alors qu’elle aurait une belle vie. Mais qui pourrait penser que quelques années plus tard, la demoiselle se ferrait battre par son père ? Qu’à cause de lui miss Zimmerman serait traumatisé psychologiquement durant toute sa vie ? Personne ne pouvaient le prédire, il faut dire que personne ne l’a deviné, c’était tout simplement comme cela. D’apparence, monsieur Zimmerman ressemblait à un père aimant mais ce n’était pas du tout le cas. Cela à commencé lorsqu’il était rentré, complètement bourré après avoir perdu son travail. le voir dans cet été l’avait complètement terrorisé, mais ce n’est rien comparé au mal qu’elle a ressentit lorsqu’il a levé la main sur elle pour la toute première fois. Le pire dans tout cela, c’est que sa mère étaient au courant, mais elle faisait semblant de ne rien voir, peut-être parce qu’elle avait peur elle aussi de son maris, même s’ils s’aimaient. Elle n’avait que six ans. Plus le temps passait, et plus le nombre de fois que son père levait la main sur elle s’élevé. Si Léo’ allait mal physiquement, ce n’était vraiment rien comparé au mal qu’elle avait psychologiquement. Tout le monde à l’école la trouvait bizarre, tout simplement parce qu’elle restait seule, personne n’a eu dans l’esprit que c’était pour cette raison. Sauf une fois. Avec sa classe, ils avaient du aller à la piscine. Ils devaient donc se mettre en maillot de bain, ce que la demoiselle a refusé. Elle ne voulait tout simplement pas que les autres voient les hématomes qu’elles avaient partout sur le corps. Lorsqu’une de ses institutrices lui a demandé pourquoi elle ne voulait, elle lui a tout simplement répondu << Je ne veux pas que les autres se moquent de moi ! >> Et lorsque la jeune institutrice avait demandé plus d’explications, elle lui avait tout simplement répondu. << Et bien l’autre jours je suis tombé dans les escaliers de ma maison et j’ai pas envie qu’ils voient tout les bobos que je me suis fait >>. Elle avait huit ans, et elle mentait déjà, comme si elle voulait protéger son père. Pour elle, c’était tout simplement normal de mentir. Elle a vécut comme cela durant tout son enfance. Elle se faisait battre, et elle ne pouvait le dire, par peur, mais aussi car elle aimait tout de même son paternel.

Dès lorsqu’elle fut âgé de douze ans, elle supplia sa mère de la laisser partir vivre chez sa grand mère maternel, à New York. C’est après quelques temps de réflexion, et après l’avoir demandé à sa mère, que madame Zimmerman accepta de laisser partir sa fille. Il faut dire qu’elle était au courant de ce que faisait son maris, et ne pouvant rien faire, elle le savait que la meilleure chose qu’elle pouvait faire pour sa fille, c’était de l’éloigner de l’enfer qu’elle avait vécut. C’est comme cela que la jeune femme qui a des origines allemandes et Américaine et qui a vécut toute son enfance à Paris est arrivé en Amérique. Avec chance, grâce à sa mère, elle a toujours parler Anglais, lorsqu’elle était seulement en compagnie d’elle, alors elle n’eu pas trop de mal en arrivant de ce coté là. Même loin de son père, elle n’a rien avouer. Pour son arrivé, elle a juste dit que c’était juste parce qu’elle voulait un peu connaître sa famille maternel. D’ailleurs, personne ne l’a jamais su, à par bien sur ces deux parents. En arrivant aux Etats Unis, la jeune femme s’est bien sur sentit beaucoup mieux, mais bien sur, elle n’a pas oublier, c’est tout simplement impossible d’oublier quelque chose comme cela. D’ailleurs ça a toujours eu une influence sur sa vie. Tout simplement parce qu’elle a toujours était secrète, gardant la partie de sa vie dont elle a honte au fond d’elle. Et puis, lorsqu’elle se prenait la tête avec quelqu’un, elle était impulsif, et de nombreuse fois, sans pouvoir se contrôler, cela finissait en bagarre. Elle était, comme on pourrait qualifier, légèrement sociopathe, mais pas totalement, juste un petit peu, si bien que personne ne s’en ait rendu compte. Il faut dire que ça lui ai arrivé d’être capable de vouloir réellement tuer les personnes avec qui elle se battait, mais réellement, ce n’était pas une envie simplement passagère. De plus, ça lui arrivait très régulièrement de faire des cauchemars sur ce qu’elle a vécut. A de multiple reprises, elle voulait aller voir un psychologue, mais à chaque fois qu’elle prenait son téléphone pour appeler, elle raccrocher, elle ne pouvait parler de ses problèmes, de plus elle ne voulait le revivre juste en parlant de cela. Enfin bref, à New York, elle a pu vivre normalement. C’est la bas qu’elle a connu les garçons, la drogue, l’alcool, toute les expériences des personnes de son age quoi. Depuis toute petite, ayant une passion pour la danse, la jeune femme passait pas mal de temps libre à danser. Lorsqu’elle était enfant, c’était une méthode pour oublier ces peines et ces douleurs, maintenant, c’est devenu comme quelque chose d’existentielle pour elle. C’est pourquoi, elle a décidé d’essayer de rentré dans l’université qu’est Harvard, en essayant d’avoir une bourse grâce à son talent pour la danse. C’est ce qu’elle réussi. C’est d’ailleurs la bas qu’elle a rencontré Nathaniel, l’homme qu’elle qualifierai comme l’homme de sa vie…


Quand vous être détruite depuis votre enfance, faire une rencontre qui change tout en vous vous fait un plus grand bien. En effet, sa rencontre avec Nathaniel à réellement tout changé. Elle n’a jamais eu le courage de lui dire ce qu’il s’est passé dans sa vie lorsqu’elle était qu’une enfant, pourtant, il a comprit qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas bien chez la jeune femme. Sans avoir eu besoin de lui parler, il a su calmer ces douleurs, juste par le fait de sa présence. Il était le bad boy de l’université, elle le savait, mais elle s’est très vite accroché à lui, au risque de tomber de haut si elle trouverait une conquête un soir. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé un jour. Ils n’étaient pas encore ensemble, mais ils se comportaient comme un vrai petit couple, tout le monde s’en rendait compte, sauf bien sur eux deux qui se voilaient la face. Alors qu’elle allait aller à une soirée, la jeune femme du nom de Léolhia devait rejoindre le jeune homme chez lui, pour qu’ils fassent la route ensemble jusqu’à la boite de nuit. Mais alors que la jolie brune était rentré sans frapper, comme à son habitude, elle a entendu Nathaniel au lit avec une fille. Elle n’avait aucune raison d’être blessé, ils n’étaient pas ensemble après tout, mais elle l’a été. Bien sur, par rapport à ce qu’elle a vécut, ce n’était rien du tout, mais c’était différent. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux, elle qui était si forte après ce qu’il lui était arrivé, elle qui ne pleure pratiquement jamais, encore moins pour des choses aussi insignifiantes, elle partit avant que le jeune homme se rende compte de sa présence. Le lendemain, ils se sont croisé à la cafétéria de l’université. La jeune femme était entrain de boire un café seule à une table lorsqu’il est arrivé. << Alors c’était bien ta soirée hier ? >> demanda-t-elle sèchement. Ne sachant pas qu’elle était venu chez lui, il lui répondit << Bah je suis pas y aller, je t’ai attendu et t’es pas venu >>, << Ca va, tu avais de la bonne compagnie pour passer le temps en m’attendant >> dit-elle sur un ton énervé, le regardant dans les yeux. << C’est bon j’ai comprit, t’es venu c’est ça ? Pourquoi tu me l’as pas dit ? >>, << Je ne voulais surtout pas vous interrompre toi et ta blondasse >>, << Qu’est ce que ça peut bien te faire ? T’es jalouse ou quoi ? >>. Sur ce coup là , elle ne pouvait mentir. C’est pourquoi, ne répondant pas, elle regarda son café. C’est donc ce jour là que Nathaniel a comprit que la jeune femme avait des sentiments pour lui. Par la suite, durant plusieurs semaines, ils se sont évité, pendant qu’il remettait ce qu’il ressentait pour elle en question. Puis un jour, ils se sont mit ensemble. Tout était complètement parfait entre eux deux. La bad boy avec la fille complètement perdu, ils étaient heureux. Deux ans, voilà combien de temps ils sont sortit ensemble avant que la jeune femme apprenne à son petit ami : << Je suis enceinte ! >>

Ils étaient jeune, puisqu’ils avaient vingt ans, mais ils ont décidé de garder l’enfant. C’est pourquoi en dehors des cours, ils travaillaient tout les deux de leur coté, afin de gagner de l’argent. Ils étaient tout les deux perdu, mais ils savaient que tant qu’ils étaient tout les deux ensemble, ils seraient heureux. Seulement voilà, plus les mois passaient durant sa grossesse, la jeune femme flippait complètement. Elle avait peur, oh oui ça c’est clair. Elle avait peur de devenir comme ces paternel, elle avait peur de faire du mal à son futur enfant. Bien sur, elle l’a gardé pour elle. Même avec les années, ses envies de meurtre lorsqu’elle était énervé n’étaient pas partit. Elle a beaucoup réfléchit avant son accouchement. Beaucoup trop même. C’est pourquoi, au bout de neuf mois, alors que le travail était entrain de commencer, lorsque Nathaniel lui dit même si lui même était complètement entrain de flipper. << Tu vas y arriver ma belle. >>, << Non je peux pas ! >>, << Mais si, je serais là à coté de toi, je te laisserais pas tomber >>, << Je peux pas être mère >> lui dit-elle simplement, tandis que lui était complètement perdu. Il venait de lui dire qu’il serait là pour elle, alors que de son coté, elle venait de lui dire qu’elle allait peut-être l’abandonné. C’est pourquoi, juste après avoir donné naissance à sa fille, elle dit à son homme, que c’était fini entre eux, qu’elle était désolé mais qu’il fallait qu’elle quitte sa vie. C’est avec un regard noir que le jeune homme la quitta. Par la suite, elle a fait ses affaires, et elle est partit de la ville, comme elle l’avait dit. Si elle venait de partir, c’était pour sa fille, elle ne voulait pas lui faire de mal, elle ne pouvait se contrôler parfois. Elle est donc partit, à Miami, où elle a continué ses cours de danse intensif qu’elle avait arrêté lors de sa grossesse. Lorsqu’elle eu vingt deux ans, elle a reçut un appel de sa mère, pour dire que son père avait un cancer et elle a décidé de revenir à Paris pour quelques temps, pas pour son père, mais seulement pour sa mère. Durant tout son séjour la bas, elle a seulement passé du temps avec sa mère, puisqu’elle a refusé d’aller rendre visite à l’homme qui l’avait tellement fait souffrir lorsqu’elle était enfant, à l’hôpital. Seulement, le dernier jour, elle a réussit à vaincre ses vieux démons et est allé le voir. Mr Zimmerman semblait être heureux de la voir. Durant un moment il y’ un au énorme blanc, jusqu’à que le père propose à sa fille de s’asseoir à coté de lui, pour qu’ils puissent tout les deux parler. << Ce n’est pas la peine. Ce que je viens te dire est assez brève. Je te déteste…>>, << Léo’…>> << Laisses moi finir, de toute façon je ne veux même pas t’écouter. Tu as détruit toute ma vie. J’ai eu une enfance de merde, et ça à cause de toi et maintenant que j’avais enfin une vie de rêve, j’ai du tout quitter à cause de toi. Tout simplement parce que j’ai du abandonné ma fille, de peur d’être comme toi. Mais maintenant que je te vois, je me dis que j’ai fait une belle connerie, jamais je ne pourrais être un salaud comme toi. J’ai toujours voulu que tu meurs pour le mal que tu m’as fait. Quand j’ai appris pour ton cancer, je m’en suis voulu d’avoir voulu cela, mais maintenant, de me retrouver en face de toi, me rappelle que de toute façon, t’es déjà mort pour moi >>, la jeune femme allait partir de la chambre, lorsqu’elle vu sa mère, les larmes aux yeux, à la porte. << Ma chérie… >>. << Toi aussi maman je ne veux plus te voir. Tu m’as peut-être pas frappé quand j’étais petite, mais ton seule rôle était de me protéger, et même ça tu n’as pas réussi. >> Voilà la dernière conversation que la demoiselle a eu avec ces parents.

Trois ans sont passés. Voir son père et pouvoir lui dire tout ce qu’elle avait sur le cœur l’avait beaucoup apaisé, comme si le simple fait de dire toute les horreurs qu’elle avait à lui dire lui permettait de réellement aller de l’avant. Cela fait maintenant deux ans que la jeune femme est en couple avec un jeune homme du nom de Nolan, elle a enfin pu passer à autre chose, bien que son ex reste encore gravé en elle. Il y a peut de temps, il lui a annoncé << Eh ma chérie, j’ai reçut une lettre de mon ancien lycée, c’est compliqué mais en gros, il y a un séjour d’anciens élèves ou je sais pas quoi, ça te dirais qu’on y aille ? >> La jeune femme lui répondit que pourquoi pas. C’est pourquoi, ils sont à Ridgefield, chez la sœur de son petit ami qu’elle n’avait jamais vu jusqu’à maintenant. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que son ex petit ami, était aussi dans le même lycée que son petit ami actuel, et que lui aussi est revenu en ville… avec leur fille.



Dernière édition par A. Leolhia Zimmerman le Ven 6 Mai - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're Casey G. Carmichael in Ridgefield !
BURN FOR BLUE SKIES ϟ Lay down, come alive in all you've found.

☞ Potins : 235
☞ Mon photographe : © Foolish Pleasure
☞ Mon Dieu, mon créateur : Hepsie
☞ Mon idée, ma philosophie : “Here’s my philosophy on dating. It’s important to have somebody that can make you laugh, somebody you can trust, somebody that, you know, turns you on… And it’s really, really important that these three people don’t know each other.” by unknown


Dans la vie, il y a nous. Puis nos amis.
☞ Statut: célibataire depuis peu
☞ Ma bête noire: Paisley


MessageSujet: Re: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   Ven 6 Mai - 22:32

Rachel + le pseudo = I love you
welcome ^^

_________________

you give me the kind of feeling people write novels about
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're Sadie Keynes in Ridgefield !

☞ Potins : 93
☞ Mon photographe : hersunshine.


Dans la vie, il y a nous. Puis nos amis.
☞ Statut: fiancée avec Léo.
☞ Ma bête noire:


MessageSujet: Re: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   Ven 6 Mai - 22:33

Rachel est un choix excellent ! I love you bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're Becky S. Wesson in Ridgefield !
BECKS ϟ T'aimes les blondes ? Et une blonde qui te botte les fesses ?

☞ Potins : 221
☞ Mon photographe : mishmish
☞ Mon Dieu, mon créateur : red swallow
☞ Mon idée, ma philosophie : Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence alors tais-toi.


Dans la vie, il y a nous. Puis nos amis.
☞ Statut: En couple avec Jason.
☞ Ma bête noire: Penelope.


MessageSujet: Re: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   Ven 6 Mai - 22:35

RACHEL !
Elle est tellement magnifique sur ton avatar
(Waiting for forever )
Bienvenue sur le forum en tout cas I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youagain.forumactif.com
avatar

You're Nala C. Oxberry-Wilkes in Ridgefield !

☞ Potins : 262
☞ Mon photographe : (c) strawberry.
☞ Mon Dieu, mon créateur : Sterne*
☞ Mon idée, ma philosophie : " Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. " Fight Club


Dans la vie, il y a nous. Puis nos amis.
☞ Statut: Mariée à Manoé mais c'est compliqué en ce moment
☞ Ma bête noire: Ma soeur jumelle, Kiara


MessageSujet: Re: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   Ven 6 Mai - 22:35

RACHEEEEL
Garde moi un lien & bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're A. Leolhia Zimmerman in Ridgefield !

☞ Potins : 69


Dans la vie, il y a nous. Puis nos amis.
☞ Statut: En couple avec Nolan
☞ Ma bête noire: Nathaniel, mon ex


MessageSujet: Re: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   Ven 6 Mai - 22:39

Han, vos avatars sont magnifique
Nala ; avec plaisir pour le lien.

J'ai une question, j'ai jaamis su comment on fait pour cocher dans les post ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're Casey G. Carmichael in Ridgefield !
BURN FOR BLUE SKIES ϟ Lay down, come alive in all you've found.

☞ Potins : 235
☞ Mon photographe : © Foolish Pleasure
☞ Mon Dieu, mon créateur : Hepsie
☞ Mon idée, ma philosophie : “Here’s my philosophy on dating. It’s important to have somebody that can make you laugh, somebody you can trust, somebody that, you know, turns you on… And it’s really, really important that these three people don’t know each other.” by unknown


Dans la vie, il y a nous. Puis nos amis.
☞ Statut: célibataire depuis peu
☞ Ma bête noire: Paisley


MessageSujet: Re: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   Ven 6 Mai - 22:41

alors tu rajoute checked a la suite de value="on"
en fait ça va te donner ca:
Citation :
value="on" checked

_________________

you give me the kind of feeling people write novels about
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're A. Leolhia Zimmerman in Ridgefield !

☞ Potins : 69


Dans la vie, il y a nous. Puis nos amis.
☞ Statut: En couple avec Nolan
☞ Ma bête noire: Nathaniel, mon ex


MessageSujet: Re: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   Ven 6 Mai - 23:11

Merci
Oula, je suis bigleuse, il y avait ecrit en plus xD
A par ça, je pense avoir terminé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're Nala C. Oxberry-Wilkes in Ridgefield !

☞ Potins : 262
☞ Mon photographe : (c) strawberry.
☞ Mon Dieu, mon créateur : Sterne*
☞ Mon idée, ma philosophie : " Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. " Fight Club


Dans la vie, il y a nous. Puis nos amis.
☞ Statut: Mariée à Manoé mais c'est compliqué en ce moment
☞ Ma bête noire: Ma soeur jumelle, Kiara


MessageSujet: Re: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   Ven 6 Mai - 23:18

Parfait I love you
Je te valide avec joie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You're A. Leolhia Zimmerman in Ridgefield !

☞ Potins : 69


Dans la vie, il y a nous. Puis nos amis.
☞ Statut: En couple avec Nolan
☞ Ma bête noire: Nathaniel, mon ex


MessageSujet: Re: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   Ven 6 Mai - 23:19

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


You're Contenu sponsorisé in Ridgefield !





MessageSujet: Re: Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Leolhia ♠ On dit qu'on fait toujours les erreurs de nos parents, est-ce toujours vrai ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You again :: WE MOVED IN TOWN :: Who are you? :: I'm living in Ridgefield-
Sauter vers: